Quelle forme juridique choisir ?

Distingons les entreprises de personnes de celles de capitaux. Les entreprises de personnes (entreprise individuelle, inscrite au Registre du commerce ou pas, sociétés de personnes, soit les sociétés en nom collectif, soit les deux formes de sociétés en commandite) entraîne pour l'entrepreneur une responsabilité personnelle totale et, en présence d'associés, solidaires. Les coûts de mise en oeuvre sont, par contre, avantageux.

Avec les entreprises de capitaux (société anonyme, société à responsabilité limitée), cette responsabilité personnelle précitée ne porte que sur le montant du capital investi. Les coûts de mise en oeuvre (et durant l'existence de ladite société) sont plus importants, ne serait-ce qu'en raison des frais d'actes notariés. Le site du Registre du commerce du canton de Genève donne des renseignements bien utiles sur le sujet des formes juridiques.